Alain Tardieu

Depuis que j’ai repris la peinture, en 2013, après une longue période d’abstinence pictural, je m’étais plutôt « attaqué » à représenter l’humain. En passant par les corps et figures « zombiesques », pour arriver au travail de l’autoportrait, que je reprendrais sans doute. 

Depuis le début de l’année 2018, j’ai entrepris une série de petits formats.

Elle coïncide avec la naissance de mon dernier enfant, Est-ce pour autant une coïncidence ? ou une évidence ? I Don’t know but i do !!

Elle a pour thème le paysage et surtout l’Arbre. Elle se déroule depuis bientôt 3 années, évolue, se décline, tâtonne, fait son petit bonhomme de chemin. Comme mon petit bout, qui à du insuffler, un peu de sa pureté dans mon choix de travail de peintre. Elle va m’accompagner longtemps, jusqu’au bout, jusqu’à l’abstraction, l’épure.  Elle va s’imbriquer avec d’autres séries, elle va s’effacer, réapparaitre.

Lorsque le travail pictural, enfin pour ma part, commence à vraiment être plus dégagé, plus fluide ; il se construit de toiles en toiles. Il s’accorde à une forme de respiration… celle du monde ? Il tente de raconter une histoire …peut être la mienne .