Valérie Mendiharat

Je sculpte avec du fil de fer recuit noir fin (1,2 mm) pour représenter le volume par le vide. Je travaille principalement sur la richesse de la biodiversité et sur la sensibilisation à sa protection. Souhaitant signifier l’importance de ne pas rompre sa chaîne, chaque sculpture est constituée d’un seul fil que je ne coupe qu’à la fin de sa réalisation. Mes insectes, éléments indispensables de la biodiversité sont représentés de taille surdimensionnée pour signifier leur importance.

Pour ma série Les Cubes je travaille sur l’occupation de l’espace par l’accumulation de cubes identiques en fil de fer recuit. Chaque cube est relié aux autres par trois liens fins. La composition finale verticale est transparente, et l’enchevêtrement dissipe la notion d’angle droit inhérent au cube, pour faire apparaître une série de segments paraissant indisciplinés tout en participant à l’équilibre de la structure.